Peluches-Neurones

Décryptage et présentation

 

Voici donc un neurone, et les peluches qui le représentent:

 

 

Composition d’un neurones

Un neurone est composé de 4 parties (en rouge):

 

 

Ces quatre parties sont:

  • Le soma (2 – la tête du neurone en peluche) contient le noyau de la cellule ainsi que ses gênes et chromosomes
  • Les dendrites (1 – les cheveux de la peluche) sont des ramifications recevant les signaux électriques en provenance d’autres neurones
  • L’axone (4), lui, a pour fonction de transmettre le signal électrique du neurone, commandé dans le soma (2) et partant du cône d’émergence (3 – le noeud papillon). Dans le cerveau, de nombreux neurones sont myélinisés : leurs axones sont entourés d’une gaine de myéline (5), surface lipide accélérant la transmission de l’information. La peluche a des petits boudins représentant les différents manchons de myéline séparés par des noeuds de Ranvier (6), endroit où le tissu est plus resserré.

    Les terminaisons synaptiques (7), au bout de l’axone, contiennent des neurotransmetteurs permettant une transmission chimique de l’information d’un neurone à l’autre : ce sont les petites perles fixées sur la peluche.

 

 

Particularité des peluches

La particularité de ces peluches est la présence de scratchs, vous pouvez ainsi faire un réseau de deux neurones:

 


Une jonction entre deux neurone s’appelle une synapse.

 

 

Ou même de bien davantage :

 

 

Les types de messages

Vous pouvez également comprendre comment les différents types de messages (électriques, déjà vu précédemment, mais aussi chimiques) permettent la communication intra- mais aussi inter-neuronale !
(Electrique = intra = au sein d’un neurone / Chimique = inter = entre deux neurones)

 

Photo du FSC 2014 – Présentation ludique d’un réseau de neurone artificiel lors de la conférence avec Xavier Hinaut ‘Comment apprendre la grammaire aux robots’.

 

 

 

Communication inter-neuronale

Explication de la communication chimique inter-neuronale niveau ‘débutant’:

 

Les petites perles qui sont dans les pieds du neurone – appelés ‘neurotransmetteurs’ ou messagers chimiques – vont être libérés pour rejoindre les petites perles en tubes du neurone d’après, qu’on appelle les récepteurs.

 

Le modèle est en constante évolution pour tenter de toujours mieux exposer les faits scientifiques.